Est-ce qu'un médecin conseil peut contrôler un arrêt maladie ?

Les arrêts maladie coûtent très cher aux entreprises. En effet, déjà, même si le salarié ne travaille pas, il faut quand même lui payer des indemnités. De plus, son absence a un impact sur la production de l'entreprise. Il faudra aussi le remplacer : soit en interne, soit en faisant appel à un intérimaire. Là encore, cela représente un coût non négligeable.

Qui fait appel à un médecin conseil?

Aussi, quand l'employeur a un doute sur le bien-fondé d'un arrêt maladie, d'autant plus quand les arrêts sont fréquents, il ne faut pas qu'il hésite à se renseigner sur https://www.mediverif.fr/faq-question/cpam/role-medecin-conseil-cpam. Au moins, il apprendra que la CPAM peut envoyer des médecins effectuer des contrôles.

Un contrôle d'arrêt maladie se déroule toujours de la même façon :
  • il a lieu pendant les heures de présence obligatoire à la maison. Ce sera donc de 9 à 11 heures le matin ou de 14 à 16 heures l'après-midi
  • même si le salarié n'est pas très heureux de recevoir ce genre de visite, il n'a pas d'autre choix que de laisser le médecin conseil l'examiner. À défaut, ce sera considéré comme une fraude
  • à l'issue de l'examen, le médecin rédigera un rapport.
Si, effectivement, le salarié est bien malade, ce contrôle n'aura pas d'impact. Mais si une fraude est constatée, l'arrêt maladie sera suspendu sur le champ et le salarié devra retourner travailler au plus vite. En attendant, il ne touchera plus rien !